Développement du Flag. Quelques idées

Comment développer le flag en France ? Telle est la question que nous avons posé à plusieurs coachs, joueurs et dirigeants français.
Les idées ne manquent pas. Nous avons fait une sélection de celles qui nous a paru les plus intéressantes, les plus originales, les plus pertinentes. C’est notre manière d’ouvrir le débat pour que cette discipline prenne l’essor qu’elle mérite. N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez, ou à proposer vos propres idées…

La Mixité.

On le sait les règlements impose la mixité dans les équipes. Fausse bonne idée ? Entre les clubs découragés faute de trouver la perle rare, les filles dégouttées d’être la cible des adversaires en tant que maillon faible de l’équipe et les plus motivées qui voudraient pratiquer leur discipline dans de meilleures conditions, les mécontents sont nombreux. Deux pistes sont à envisager :
• Là où les filles sont rares, comme cela se fait dans certaines ligues, mettre leur présence en valeur. Multiplier les points marqués par les féminines par deux par exemple? Cela peut aussi permettre d’autoriser la présence d’équipes sans filles dans les compétitions (qui se privent alors du bonus potentiel)

• Là où cela peut être possible, créer des équipes 100% féminines avec un championnat de France Filles. De quoi, de plus, permettre aux membres de l’équipe de France de pratiquer le flag dans un contexte qu’elles ne trouvent aujourd’hui que lors des compétitions internationales.

Quoi qu’il en soit tout le monde est d’accord pour dire qu’un événement/tournoi 100% féminin serait le bienvenu dans le calendrier du flag made in France. Ce sera le cas en mai avec les Diables Rouges et leur « Flag Amazone » qui devrait prendre une toute autre ampleur que lors de sa première édition. On espère que ce sera un grand succès.

L’Arbitrage.

Voici un sujet qui fait l’unanimité contre lui. En tout cas le fameux « auto arbitrage »! Mauvaise foi, démotivation, palabres, tous rejettent cette formule. Dans un sport où les rencontres sont souvent organisées en plateaux de 3 , 4 ou 5 équipes il semble que l’arbitrage par des membres d’équipes ne jouant pas à ce moment-là du tournoi réglerait déjà nombre de soucis. Les équipes qui formeraient plusieurs arbitres pourraient aussi « faire tourner » leurs effectifs pendant ces plateaux. Pour une fois que l’ensemble d’une discipline réclame un peu plus de contraintes, il faut agir ! A ce titre la fédé pourrait remettre au gout du jour le status défunt d’ « initiateur fédéral flag ».


Les Jeunes.

Discipline idéale pour découvrir le foot US, ludique, facile à apprendre, facile d’accès, le flag doit plus se tourner vers les jeunes. Pourtant c’est le phénomène contraire que l’on voit ces dernières années en France : Des pratiquants majoritairement adultes, quand ce ne sont pas de pré-retraités de l « équipé » ! Pour que les jeunes retrouvent les chemins des terrains de flags plusieurs idées :

• Investir lycées et écoles. A ce titre des clubs et des ligues obtiennent des résultats spectaculaires « dans leur coin ». A l’heure des réformes des rythmes scolaires, des opportunités se créent pour faire découvrir la discipline au maximum de gamins.

• De vrais championnats jeunes. Aujourd’hui les championnats minimes, cadets, juniors flag sont en ruines. Comment motiver des pratiquants sans compétition digne de nom ? Le flag est sans doute victime collatérale du développement du foot US équipé cadet et junior. Donnez le choix à vos joueurs entre flag et équipé et ils iront tous en équipé ! Mais pourquoi mettre les deux disciplines en concurrence ? Pratiquer les deux avec une seule licence, dans un seul club voilà ce qu’il faut proposer à nos jeunes pousses. Avec un championnat flag de septembre à janvier suivi de championnats « équipés » de février à juin ? Un vrai plus aussi pour garder des jeunes lassés de saisons juniors foot US à 4 matchs… Au niveau Cadet certains militent même pour une double licence automatique et une obligation qu’une équipe engagée en équipée soit aussi engagée en flag.

• Des équipes de France jeunes. L’EFAF organise des championnats d’Europe jeunes auxquels participent la plupart de nos « concurrents » continentaux. Pourquoi pas nous ? Donner des perspectives de belles aventures, de haut niveau à nos meilleurs jeunes, voilà encore le meilleur moyen de ne pas les voir partir vers d’autres sports…


Les Séniors.

Le championnat national sénior a beaucoup de mal à prendre son envol. Peu d’équipes, souvent dernières roues des carrosses des clubs, forfaits, manque de moyens, manque de structures. On ne peut pas dire que cela soit très satisfaisant. Pourtant, dans certaines ligues, la pratique connait un fort développement, un véritable engouement local.

L’avantage du flag est qu’il nécessite peu de moyens, peu de joueurs. En fait il est parfait pour jouer localement avec beaucoup de petites équipes. Quand les clubs prennent un peu d’ampleur et veulent jouer à un niveau national ils retrouvent très vites les contraintes habituelles : Longs déplacements, budgets en berne, surtout quand l’ « équipé » a déjà largement pompé dans la tirelire du club…

Alors pourquoi pas une idée un peu radicale ? Des championnats régionaux basés sur des plateaux avec des saisons mixtes, indoor l’hiver, outdoor l’été, regroupant tous les clubs dans un rayon de 150-200 kms, chaque club organisant un ou deux événements par saison. On pourrait imaginer ainsi entre 8 et 10 « ligues » réparties sur toute la France. Et ensuite, chapeautées par ces ligues, 8 ou 10 équipes régionales, sélections de ces championnats qui s’affronteraient au niveau national (Division Nord/Sud en plateau de 4 ou 5 équipes avec une date par région ?). Des événements qui pourraient mobiliser toute une région du flag une fois par an et seraient le parfait point d’ancrage et de sélection pour construire des équipes de France performantes. De quoi aussi obliger à travailler ensemble clubs et ligues voisins et aujourd’hui concurrents… Une organisation qui pourrait aussi être mise en place pour les filles (des championnats régionaux à équipes mixtes « points bonifiés » et une ligue nationale avec 8-10 équipes 100% filles ?).

Quelles que soient les options choisies, tous regrettent qu’aujourd’hui les calendriers flag ne soient pas plus créés en bonne intelligence avec ceux de l’équipé. Nombreux sont ceux qui voudraient pouvoir pratiquer les deux disciplines et avec quelques efforts sur les calendriers les choses seraient bien plus faciles.

Photo: Guillaume Mouchet

8 commentaires:

  1. Parfait! merci pour cet article§ En espérant que ca bouge! (on peut toujours espérer!)

    RépondreSupprimer
  2. Alors déjà pour situer les choses : la commission flag de la saison dernière a laissé un gros chantier. C'est pour cette raison qu'une nouvelle commission a été formé depuis le début de la saison.
    Il faut lui laisser le temps de refonder les choses et ce à tous les niveaux.

    Pour la mixité : nous savons déjà que les filles (et nous le voyons en EDF) ont progressé davantage en jouant avec et contre des garçons.
    Après rien n'empêche aux ligues d'organiser des championnats régionaux avec spécificités pour les féminines.
    Mais il faut bien pense à une chose : il est déjà difficile pour un club d'avoir 2/3 licenciées donc une équipe entière n'en parlons pas!

    Pour l'arbitrage : l'auto arbitrage est gérable à mon sens jusqu'aux matchs à véritable enjeu : lors des PO et finales.

    Pour les jeunes : il y avait des championnats nationaux -15 et -18 il y a encore 2 ans. L'an dernier, ça a été l'un des abandons de la comm précédente.
    Cette année, la nouvelle commission a envoyé un questionnaire sous forme d'état des lieux à chaque club et ligue. Il manque encore plein de réponses... Donc comment faire pour restructurer les choses sans plus de retours?
    La commission a également proposé pour que nos jeunes -15 et -17 puissent jouer cette saison et c'est en en voie de réalisation : un rassemblement nord, un rassemblement sud et un rassemblement national.
    Ensuite, le nombre de jeunes licenciés flag a diminué car certains clubs ne misent pas sur le flag! Rappelons que le flag apporte au foot us et vice versa!
    Je sais que certains clubs proposent aux jeunes venants pour le foot us de se mettre également au flag, en montrant des exemples de réussite dans les 2 disciplines.
    Après, comme dit précédemment : tant que tous les clubs/ligues ne joueront pas le jeu, la comm flag de la fédé ne peut pas tout faire.

    Alors oui, on va me dire : les gros clubs c'est plus facile pour eux, mais non!
    Je suis aux molosses d'Asnieres et tous les ans on cherche de nouvelles filles en +17, on parle de l'intérêt du flag aux jeunes, ... C'est du travail de longue haleine, mais sans ça on avance pas...

    Je fais également partie de la comm flag fédé et plus particulièrement axée sur les championnats jeunes : mais j'ai besoin de davantage de retour à l'état des lieux que l'on a envoyé aux clubs et ligues, sinon mon analyse finale ne sera pas représentative de tous les clubs!

    Mes propos n'engagent bien évidemment que mon avis personnel, et non l'avis de la comm flag fede...

    Marine des Molosses

    RépondreSupprimer
  3. L'HURRIEC Jeromemercredi, 29 janvier, 2014

    Un peu de bon sens et de bonne volonté au sein de la commission flag, cela fait plaisir à lire. Je crains que cela ne dure pas en voyant que la seule personne qui est présente au sein de la commission flag depuis 10 ans, n'a jamais été élue et est la seule qui dirige vraiment...

    En tout cas félifications pour ces réponses.

    Je me permettrais de réagir uniquement sur le point de l'arbitrage et la réponse laconique qui est faite dessus. Facilement gérable tant qu'il n'y a pas d'enjeu...
    Pour avoir affronté les Molosses justement par deux fois dans des matchs soit disant sans enjeu (phase 2 qui n'ets QUE qualificative pour les Play Offs) il y a 4 et 6 ans, je garantis que cela n'est PAS gérable.
    Dans les deux cas, après avoir mené et dominé en première mi-temps, le concoursd e mauvaise foi et d'inventions de règles à pris place avec pour vainqueur celui qui crie le plus fort et a la plus grande gueule. (simple illustration : la rusheuse bien connue de l'époque, ancienne membre de l'équipe de France et de la commission flag, qui se met à percuter volontairement un centre adverse immobile, en changeant sa trajectoire si celui-ci cherche à l'éviter et réclame à corps et à cris une gêne de rush, vaillamment soutenue par tous ses coéquipiers.) Si on ajoute à cela que j'étais sur le terrain, que j'ai traduit les règles, que j'ai formé la plupart de ces gens à l'arbitrage : j'en déduis que rien ne les arrête pour éviter une défaite qui les aurait sortis des play offs ! L'auto-arbitrage est gérable quand il n'y a pas d'enjeu, c'est vrai : c'est-à-dire en tournoi. Pas en championnat. (la phase 1 permet d'avoir des poules de phase 2 plus facile, la phase 2 de se qualifier en PO.). Comme le dit fort justement Olivier : tous les clubs le veulent, pourquoi n'est-ce toujours pas là ? Parce que Olivier Moret n'en veut pas !

    J.L'HURRIEC

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir,
    Je me permets de réagir sur l'arbitrage... Si je peux me permette.
    Alors, on va commencer par se présenter:
    Alexandre D., je traine dans le milieu du Foot US depuis 2008. J'ai débuté comme simple ARC. Maintenant je suis ARN, j'entame ma 2ème saison. Je suis, également, formateur, superviseur. J'ai occupé les postes de secrétaire, responsable de l'arbitrage au sein d'un club puis responsable de CRA en Alsace. Fin octobre, début novembre, le président de la CNF m'a contacté pour reprendre le poste de responsable des arbitres Flag au sein de la CNF, chose que j'ai acceptée.
    Il faut savoir qu'auparavant, j'ai été amené, pour mon club et de manière non officielle, à gérer l'arbitrage Flag durant les périodes d'entrainement souple (intersaison).
    Le précédent bureau a laissé peu de documentation concernant l'arbitrage. Il m'a fallu du temps pour tout recueillir et analyser.
    En ce moment, j'ai pris contact avec les ARI-Flag afin de travailler sur des modifications possibles. En parallèle, je traduis les nouvelles règles éditée par l'IFAF. Avec la DTN, je compte vérifier les formations et voir ce que l'on peut mettre en place pour la saison prochaine; sans oublier la mise à jour des fiches techniques relatives aux "grades" des arbitres.
    En fonction de la documentation laissée et des formations de cette saison, j'ai finalisé la liste officielle des arbitres pouvant officier durant les matchs de Flag. J'attends la validation de la CNF (lors de la prochaine réunion) pour la publier sur le site fédéral.
    J'essaye, aussi, de mettre en place (et/ou de retravailler) le guide de l'arbitre, les mécaniques.
    Ensuite, je suis ouvert à toutes propositions même si j'ai quelques idées bien arrêtées.

    Alexandre D.
    Responsable des Arbitres Flag au sein de la CNF.

    RépondreSupprimer
  5. La concurrence du foot américain détruit clairement toutes les catégories (Jeunes et Senior) Les championnats se retrouvant sur les mêmes créneaux de week-end.
    Les clubs qui ont du FA aussi n'ont leur date de tournoi que 2 mois avant (et encore si c'est pas 2 semaines après que le championnat est commencé) et donc tous les créneaux sont pris par les autres équipes.
    Beaucoup de joueurs sont contraint de faire un choix entre les deux disciplines.
    Les club continue de faire prendre des licences à des joueurs qui ne sont clairement pas fait pour de l’équipé pour ne pas se retrouvé forfait un jour; et qui aime juste mettre un casque et des épaulière pour faire cool ou bien il crée une équipe B en concurrence.

    Mixte
    Les filles ne peuvent clairement pas assumer un championnat seul .Un tournoi c'est déjà dur. Maintenant une équipe se doit d'avoir 3/4 filles minimum pour faire une saison.
    En recruter une 5ème qui ne jouera jamais ? Alors une 6 ou 7 pour effectuer remplacement n'en parlons pas ! Les filles existantes sont elle motiver pour recruter plus et se faire piquer leur seul et unique place sur le terrain?
    Nous arrivons à un tournant en terme d'effectif féminin. Des tournois de ligues serais pas mal pour elle mais il faudrait quelqu'un d'extérieur au club qui gère ceux ci pour les mettre en contact. Elle ne sont pas souvent les "Leader" dans leur équipe et sont la bien souvent la pour aider leur petit copain/frère/ voir même fils à ne pas faire forfait. Les recrues de Qualités sont quand même bien rare (Il n'y a qu'a voir sur les sélections EDF. Je ne pense pas que si un jour on dit au sélectionneur prend 30 filles pour faire une sélection de 12 il y parviennent ) Et si on dit à une filles un peu sportive :"Il n'y a que 10 matchs dans l'années" ça lui fait tous drôle si elle sort du Hand Basket ou même Rugby.
    L'idée des challenges est pas mal mais repose uniquement sur la volonté d'une joueuses seul pour assumer les déplacements. Il faut que quelqu'un fédère la chose. Si il n'y a que deux joueuses dans un club pour faire un déplacement de 400 km et se retrouver seul j'y croit moyen. Maintenant si leur ligue regroupe 2 joueuses dans 4 Equipes de leur ligues en leur disant vous êtes l’équipe Régional IDF/PACA/RHA/Limousin ETC ... Ça devrait plus les impliquer. Mais le flag est totalement délaisser par les Ctr et autres ...
    Masculin
    Clairement des dates autres types FIN AOÛT / NOVEMBRE permettrait à beaucoup de faire les deux-sports sans trop amputé dans leur préparation en FA. Et Donnerai même un petit rythme à une pré-saison souvent longue entre Septembre et Février. En plus de travailler les fondamentaux de pas mal de positions.
    * Deux championnats :
    - un Mixte non obligatoire Début d'année.
    - Un Mixte Obligatoire en deuxième partie de saison.

    Pour l'arbitrage.
    Il faut clairement faire quelque chose. J.L'HURRIEC à bien raison. Celui qui crie le plus fort fini par l'emporter. Quand je voit mes match de soccer je me demande encore comment il n'y a pas déjà eu d' "événement du type pugilat général "
    Même sur des tournois amicaux en soccer on se débrouille pour avoir un arbitre en tournant entre toutes les Equipes et les joueurs .
    Un joueur doit se concentrer sur
    Le jeu ; son tracé; le down; la défense ou l'attaque adverse ; La balle
    Mais en plus il doit regarder si il a pas:
    Mis le pied sur la ligne ... mis un contact au passage ... contacter le rusher ...
    Bref c'est ingérable pour un joueur.Alros si le match est serré ou à enjeux fort.
    Même pour les joueurs qui serait moins sur le jeux bien souvent ils se retrouvent loin de l'action et est certain d'avoir tout vu ...C'est beau sur le papier comme idée mais franchement mal connaître l'humain.

    Bref du boulot mais j'ai l'impressions que ça fait quelques années que il n'y avait personne de vraiment régulier ou d'intéressé par le flag à la Commission.
    Le changement c'était maintenant ...
    Pierre

    RépondreSupprimer
  6. Pour le cas des filles ca pourrait etre interessant d inserer progressivement une mixite imposee.

    Je vis a NYC depuis 4 ans et je joue dans plusieur ligues de flag depuis 2-3 ans et ils font un bon boulot pour integrer les filles.
    Selon le nomber de joueurs sur le terrian (ca va du 6v6 au 8v8) il faut au minimum 2 a 3 filles sur le terrain.
    Et pour etre sur que les garcons ne jouent pas que entre eux tu es obliger d avori un "jeu fille" au moins une fois tous les trois snap (passe a une fille, ou une passe d une fille jouant QB).

    A voir, pourquoi ne pas essayer ca sur quelques tournois

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,
    je suis président du club de Barentin, je les ai entrainé leurs trois premières années de national, et je suis vice président de la ligue de Normandie.


    La mixité : il faut tout d'abord réaliser que du point de la relation aux collectivités, c'est un point TRES TRES FORT. Honnêtement, sans mixité, peut être que le club n'aurait pas pu s'installer à Barentin.

    Par ailleurs, les féminines qui s'investissent depuis des années et s'entrainent sérieusement méritent qu'on les respecte. Renoncer à la mixité serait leur tourner le dos!

    Le système actuel par contre ne permet pas de tenir compte de la pénurie de féminines, on aboutit à des situations absolument pas souhaitables de féminines en tenue qui ne rentrent pas sur le terrain pour "remplir le quota" et éviter le forfait.


    ça fait bien longtemps que j'ai une contre proposition :
    Une équipe qui respecte la règle de mixité se voit allouer 1 point de bonus au classement PAR MATCH et PAR TOURNOI.

    J'ai fait mes calculs, ça vaut vraiment le coup, mais un équipe non mixte ne se déplace pas au tournoi pour rien non plus.

    Exemple : Un tournoi de 4 équipes, dont deux mixtes.
    A et B non mixtes, C et D mixtes.

    Le scénario le pire pour les les équipes mixtes donne :
    A 3 V 0D
    B 2 V 1 D
    C 1 V 2 D
    D 0 V 3 D

    Classement avec points :
    1° C 9 points
    A 9 pts
    3° D 7 points
    4° B 5 points

    Je sais pas si vous me suivez, mais en gros avec ce système les équipes non mixtes sont sanctionnées mais jouent quand même pour quelque chose, c'est beaucoup plus motivant que jouer pour éviter un forfait simple.

    et l'avantage alloué aux équipes mixtes est conséquent..

    RépondreSupprimer
  8. (suite)

    L'arbitrage :

    Je pense que le vrai problème n'est PAS l'auto arbitrage. Les flaggeurs qui attendent les arbitres comme le messie vont vite déchanter, il n'y a pas de système parfait. Et on entendra rapidement les mecs pleurer parce que tel arbitre est aveugle, tel arbitre est partial....


    Je trouve les joueurs de flag généralement plus murs que ceux de foot US, justement parce qu'ils sont obligés de prendre les décisions eux même et qu'ils n'ont pas à pleurer après l'arbitre.


    Le problème vient que la fédération n'a pas vraiment fait son choix entre arbitrage et auto arbitrage. Les formations d'arbitrage ne préparent pas à l'auto arbitrage, on devrait former les joueurs à gérer ces situations tendues - comment gérer une expulsion? Une situation qui mériterait un TD de pénalité? Comment gérer quand il y a de l'enjeu?

    En clair, aujourd'hui, on ne fait pas de l'auto arbitrage, on fait du non-arbitrage.

    Comment se débrouille la fédération d'Ultimate, autre sport auto arbitré? Ont-ils les même problèmes? comment les gèrent-ils?

    Après je ne suis pas totalement opposé au passage à l'arbitrage, je trouve juste dommage qu'on ait pas VRAIMENt essayé de faire fonctionner l'auto arbitrage.

    Jeunes :

    On n'arrive pas à développer les jeunes parce qu'on n'a pas développé les vieux!
    Il faut un vivier d'entraineurs, de passionnés, il faut un championnat senior excitant pour le flamme se transmette.

    Et il faut arrêter avec cette vision des années 80 comme quoi le flag est la porte d'entrée du foot US.

    Le flag a un public potentiel BEAUCOUP plus large, et il est un sport à part entière.

    Tant qu'on voit le flag comme un ersatz de foot US, on développera que dalle.




    Seniors :

    Il faut mettre en place un championnat qui a un intérêt!
    ma proposition :

    Des championnats de ligue (ou interligues pour les ligues peu pourvues) à l'automne TOTALEMENT DELEGUES AUX LIGUES.

    En fonction du nombre de clubs dans la ligue, la fédé demande de 2 à 4 noms de clubs à chaque ligue, qualifiés pour le national au printemps sous forme de tournois (avec 5 équipes par poule! marre des déplacements pour deux matchs)

    S'il y a suffisamment d'équipes, on peut même envisager un championnat B avec les équipes moins fortes.


    Voila, ce sont quelques propositions, quelques réflexions.





    RépondreSupprimer

OBLIGATOIRE:
Signez par votre nom sous cette forme: prénom, nom, ville, club (le cas échant)
ou créer un compte, et vous ne serez plus jamais embêté

Sans quoi NOUS NE PUBLIERONS PAS vos commentaires!